Réaliser un diagnostic financier : la santé de votre activité passe par là !
Comptabilité 4 min

Réaliser un diagnostic financier : la santé de votre activité passe par là !

Faustine Rohr-Lacoste

Tout comme il est recommandé de faire régulièrement un check-up auprès de son médecin, les chefs d'entreprise peuvent faire le diagnostic financier de leur société, cartographie précise et précieuse pour piloter leur activité.

Un diagnostic financier, pour quoi faire ?


Faire le diagnostic financier de son entreprise n'est pas obligatoire. Mais l'exercice est fortement recommandé pour les chefs d'entreprises qui veulent faire un état des lieux précis des comptes et comprendre comment l'activité et la rentabilité de la société évoluent. L'exercice est également un très bon exercice de prévention pour la gestion de sa trésorerie.

Pour le chef d'entreprise, c'est un outil indispensable pour prendre les bonnes décisions stratégiques. Mais plus qu'un simple outil de pilotage, c'est également un outil précieux, voire indispensable, lorsqu'on envisage de céder son activité, de rassurer son banquier ou de séduire de nouveaux investisseurs.

Le diagnostic financier permet notamment d'identifier des leviers pour améliorer la santé financière de votre entreprise. Ainsi, si l'entreprise a beaucoup de frais financiers et d'agios à payer, peut-être doit-elle regarder du côté des délais de paiement de ses clients pour redresser la situation.

En quoi consiste un diagnostic financier ?

Le diagnostic financier s'appuie sur les états financiers de l'entreprise et permet de faire une photographie fidèle de sa santé financière.

Le diagnostic financier peut être établi seul ou faire partie d'un diagnostic général de l'entreprise. S'ajoutent alors d'autres indicateurs, comme les études sectorielles et concurrentielles, qui analysent le secteur et le marché sur lesquels l'entreprise évolue, le diagnostic social, qui reprend le tableau de bord des ressources humaines et qui fait un état des lieux des "forces vives" de l'entreprise, et le diagnostic de production, qui se concentre sur l'outil de production, les investissements et l'utilisation effective (ou non) des immobilisations.

pourquoi-faire-diagnostic-financier.jpg

Les objectifs du diagnostic financier

Le diagnostic financier doit permettre de répondre à un certain nombre de questions.

  1. Mon entreprise peut-elle faire face à ses obligations financières ?

    L'analyse fonctionnelle du bilan aide à comprendre si l'entreprise est solvable ou non. L'analyse fonctionnelle se base sur les notions d'emplois et de ressources du bilan. L'idée est d'établir d'où provient l'argent de l'entreprise, et comment elle utilise ses ressources. Les emplois et les ressources sont classés par cycles : le cycle durable, qui compare investissements durables et ressources stables, le cycle d'exploitation, qui s'intéresse aux stocks, créances et dettes d'exploitation, le cycle hors exploitation, qui compare dettes et créances et le cycle de trésorerie. On comprend l'importance pour une entreprise d'établir un plan de trésorerie !

  2. Mon entreprise est-elle rentable ?

    L'analyse du compte de résultat permet de savoir si l'entreprise est rentable, en calculant les marges, le seuil de rentabilité et surtout la capacité d'autofinancement (CAF). L'analyse se fait notamment à partir des soldes intermédiaires de gestion (SIG), qui permettent de comprendre comment se forme le bénéfice (ou le déficit) d'une entreprise. Les SIG comportent plusieurs indicateurs-clés, comme la marge commerciale (ou la marge de production , selon la nature de l'activité), la valeur ajoutée - qui permet de calculer la richesse créée avant rémunération des salariés et des apporteurs en capitaux - et enfin l'Excédent Brut d'Exploitation, qui permet de savoir si l'activité génère à elle seule des excédents de trésorerie.

     

  3. Mon entreprise est-elle correctement financée ?

    L'étude des tableaux et plans de financement complète l'analyse et se révèle être un bon indicateur des perspectives de croissance de l'entreprise. Ainsi, les tableaux de financements, qui peuvent être établis sur un ou plusieurs exercices passés, permettent de comprendre l'évolution de la structure du bilan d'une entreprise et donnent des indications sur la manière dont les ressources ont financé les emplois. Le plan de financement est quant à lui un tableau prévisionnel de l'activité sur 4 ou 5 ans. Il est principalement destiné à évaluer les besoins en fonds de roulement (BFR) ou en matériel d'une entreprise, et à déterminer comment ils seront financés. L'estimation du BFR et de ses variations au cours d'un exercice est particulièrement critique, puisque c'est en fonction de cette estimation que l'on pourra déterminer le fonds de roulement net global (FRNG), qui représente la différence entre ressources stables et emplois stables, et si les capitaux propres suffisent ou s'il faudra augmenter les ressources stables via une augmentation de capital ou des emprunts à long terme. En complément, cette analyse permet d'anticiper d'éventuels problèmes de trésorerie !

Un diagnostic en fonction d'objectifs précis


Le diagnostic financier doit être personnalisé et refléter les objectifs de l'entreprise. Pour cela, on complète l'analyse par le calcul de ratios afin de mieux évaluer la santé de l'entreprise. Les ratios permettent ainsi de confronter les performances de l'entreprise aux standards du secteur d'activité. Là encore, ils sont calculés à partir du bilan et du compte de résultat.

  • Ex : Utiliser le bilan pour optimiser le financement votre entreprise

    Le bilan permet ainsi de déterminer le ratio d'indépendance financière (capitaux propres/capitaux permanent), qui, s'il est trop faible, révèle une insuffisance de fonds propres. Le ratio de liquidité générale (actif circulant/passif circulant) montre, quand il est supérieur à 1, qu'une entreprise peut faire face à ses dettes à court terme. Le ratio de couverture des emplois stables (capitaux permanents/actif immobilisé) montre si les ressources stables permettent - ou non - de financer le besoin en fonds de roulement. Il doit pour cela être supérieur à 1. Enfin, le bilan permet de calculer le ratio de vétusté (immobilisations corporelles nettes/immobilisations corporelles brutes), qui indique l'état de vieillissement de l'outil de production.
  • Ex : Utiliser le compte de résultat pour optimiser l'efficacité de votre entreprise

    Le compte de résultat sert de base au calcul du ratio de répartition de la valeur ajoutée, bien sûr. Mais il permet également de mesurer le ratio d'activité, qui exprime la variation du chiffre d'affaires entre deux exercices, le taux de rentabilité net (résultat net/chiffre d'affaires), ainsi que le taux de marge commerciale (marge commerciale/chiffre d'affaires HT), qui permet à l'entreprise de se situer face à la concurrence. Le chef d'entreprise peut également utiliser le compte de résultat pour calculer le ratio de productivité (chiffre d'affaires/nombre de salariés).

  • Ex : Combiner les deux documents pour optimiser la gestion des actifs circulants

    Enfin, en s'appuyant à la fois sur le compte de résultat et sur le bilan, il est possible de calculer le délai de rotation des stocks (Stock moyen/achats consommés), qui peut être révélateur, quand il augmente, de difficultés de ventes. Les ratios de délai crédit clients ou fournisseurs (créances clients/ventes TTC ou dettes fournisseurs/achats TTC) sont exprimés en jours, sachant que le délai de paiement fournisseurs est une source de financement pour l'entreprise. Par exemple, c'est à travers ce type d'analyse que vous pourriez apprendre qu'il est temps d'améliorer les achats indirects ou bien optimiser les frais généraux de votre entreprise.

    On peut enfin déterminer plus précisément la santé d'une entreprise en calculant sa capacité de remboursement (endettement net/CAF) et son ROE (Return on Equity - ratio de rentabilité des capitaux propres, qui se mesure par le rapport entre le résultat net et les capitaux propres.

Quel que soit l'objectif poursuivi - amélioration des ratios de rentabilité, amélioration des ratios de trésorerie, levée de fonds auprès de nouveaux investisseurs ou sauvegarde de l'activité en cas de difficultés - le diagnostic financier doit vous permettre de faire les bons choix dans la conduite de votre entreprise. A vous de jouer !

New Call-to-action

Comptabilité
Restez au courant des dernières actualités !

Toutes les tendances de la gestion administrative et financière directement dans votre boîte mail.

rocket

Faustine Rohr-Lacoste

Faustine is Head of Community at Spendesk. She is in charge of CFO Connect, a community of modern finance leaders.