Comment établir un plan de trésorerie pour sa startup ?

Yasmine Guyotpar Yasmine Guyot|17 août, 2017

Il ne suffit pas d'un concept brillant et d'un pitch original pour devenir la prochaine licorne du Web. Le plan de trésorerie est un document bien plus terre à terre, mais indispensable à la bonne marche de son entreprise. Une roadmap précieuse pour éviter la sortie de route.

Adoptez un moyen de paiement simple et sécurisé pour votre équipe

Pourquoi un plan de trésorerie ?

Les chiffres donnent le vertige. Près de 9 start-ups sur 10 qui se lancent aujourd'hui auront disparu dans trois ans.

Les raisons sont multiples, mais c'est souvent une mauvaise gestion des besoins en fonds de roulement qui mène à la déroute.

why-startups-fail-top-reasons.png

Trop d'entrepreneurs ne sont pas assez attentifs aux dépenses récurrentes de l'entreprise et aux problématiques liées aux délais de paiement. Ainsi, les retards de paiement en France se montent, en moyenne, à 12,2 jours et s'allongent proportionnellement à la taille de l'entreprise.

En établissant un plan de trésorerie solide, vous saurez intantanément si vous êtes en phase avec vos objectifs ou si vous devez dégager un supplément de cash. Vous limiterez aussi vos dépenses en maîtrisant et en contenant les frais bancaires liés aux découverts. Même s'il n'est pas obligatoire, l'exercice est également fortement recommandé pour les créateurs de start-ups en complément des bilans et autres comptes de résultats prévisionnels, puisque, s'il est réaliste, il vous donnera un argument supplémentaire pour séduire les investisseurs et les business angels.

Un plan de trésorerie, qu'est-ce que c'est ?

Pour parer aux problématiques de liquidités d'une entreprise, il est donc indispensable de dresser un plan de trésorerie. Il ne s'agit ni plus ni moins que du budget de l'entreprise, comme on parle du budget d'un ménage, et reprend, mois après mois, les dépenses et les rentrées d'argent de la société.

Pour cela, une simple feuille Excel suffit. On recense ensuite, mois après mois, tous les encaissements et les décaissements de l'entreprise. 

plan-de-trésorerie-spendesk.png

 La colonne Encaissements listera notamment :

  • le chiffre d'affaires prévisionnel, TVA incluse
  • le montant des diverses subventions et prêts obtenus
  • les apports en numéraire des associés ou actionnaires
  • les remboursements de crédits d'impôt
  • les produits exceptionnels provenant de cessions d'immobilisations.

 La colonne Décaissements reprendra :

  • les achats en matière première
  • les salaires et les charges sociales afférentes,
  • les frais généraux dont les loyers, les assurances et les dépenses courantes
  • les investissements
  • le montant des remboursements d'emprunt
  • les impôts et les taxes.

Avoir les bons réflexes

Il ne s'agit pas ici de faire une balance comptable, mais de connaître précisément l'état du compte bancaire de l'entreprise à l'instant T.

Il faut donc prendre en compte les prix TTC et surtout, la date effective d'encaissement ou de décaissement. En effet, votre plan sera totalement faussé si vous enregistrez une rentrée d'argent à l'établissement d'une facture et que votre client vous paie deux mois plus tard. Même chose pour la TVA : même si vous récupérez ou reversez la TVA, il faut l'inclure dans votre plan pour avoir une idée des mouvements d'argent réels sur votre compte bancaire.

plan-tresorerie-explication.jpg

L'exercice est beaucoup plus facile quand l'entreprise a plusieurs bilans à son actif : on connait ses fournisseurs et leurs délais, on peut évaluer un chiffre d'affaires mensuel en se basant sur les exercices précédent et on connaît les dates de prélèvement des impôts.

Toutefois, il est fortement recommandé aux créateurs d'entreprise de se plier à l'exercice. C'est une feuille de route qui peut s'avérer extrêmement utile, notamment pour bien provisionner vos besoins en cash. Ainsi, si vous avez prévu de recruter deux personnes en CDI à plein temps, vous pouvez d'ores et déjà estimer ce qu'elles vont vous coûter chaque mois et le chiffre d'affaires qu'il faudra réaliser pour payer les salaires.

Surtout, pour les start-ups qui ne génèrent pas encore de revenus, vous pourrez établir très précisément vos besoins de financement lors d'une levée de fonds, sachant qu'un investisseur sera d'autant plus enclin à investir son argent que le plan de financement de l'entreprise est précis. Entrepreneurs, à vos feuilles Excel !

Découvrez Spendesk

TOPICS : Comptabilité

Ajoutez votre commentaire

0 Commentaire