Faire opposition sur une carte virtuelle : tous les bons réflexes

Faustine Rohr-Lacoste par Faustine Rohr-Lacoste | 23 mai, 2018

Si je vous dis « paiement frauduleux », j’imagine que cela vous rappelle certainement quelques mauvais souvenirs. Rares sont les chefs d’entreprises n’ayant jamais été confrontés à ce problème. 

Dans ce cas, faire opposition aux paiements suspects est le premier réflexe adopté par chacun d’entre nous. Pour autant, connaissons-nous véritablement la procédure et ses enjeux ? Comment être certain d’être indemnisé, surtout si je m’aperçois du paiement un long moment après son débit ? Fait-on opposition de la même manière avec une carte bancaire physique et virtuelle ? Autant de questions face auxquelles nous n’avons pas toujours les réponses. Grâce aux conseils de Spendesk, vous serez désormais en mesure de faire opposition efficacement et dans les meilleurs délais, épargnant ainsi de nombreux ennuis à votre entreprise.

En cas de paiement frauduleux, pourquoi faire opposition ?

La comptabilité de votre entreprise vient de vous alerter de la présence de paiements suspects sur vos relevés bancaires, et vous conseille de faire immédiatement opposition sur votre carte bancaire. Cette opération consiste à bloquer le moyen de paiement concerné ainsi que toutes les données liées à son utilisation. Vous voilà désormais protégé face au risque de nouveaux débits. S’il s’agit d’un prélèvement bancaire, désactiver la carte bancaire n’est pas nécessaire.
 

Soyez prudents, car faire opposition ne signifie pas nécessairement obtenir le remboursement des sommes débitées de manière frauduleuse. 

Opposition-carte-bancaire

Comment faire opposition ?

Faire opposition à votre carte bancaire est nécessaire en cas d’utilisation frauduleuse de vos données bancaires. Le plus souvent, l’opération consiste à appeler un numéro spécial indiqué par votre banque. Autrement, celui-ci est souvent affiché sur les distributeurs automatiques de billets. Il est alors nécessaire de fournir plusieurs renseignements personnels afin de vous authentifier comme le détenteur authentique de la carte. Une confirmation écrite doit être envoyée à la banque dans les jours suivant la procédure. Son coût varie selon les établissements bancaires.
 
Faire opposition rend la carte inutilisable, et toutes les opérations réalisées ultérieurement seront bloquées. L’ensemble des prélèvements, paiements par carte ou retraits aux distributeurs seront alors impossibles.
 

Il est également possible de faire opposition à un prélèvement bancaire selon la même procédure. Il faudra pour cela préciser le nom de l’organisme concerné, son numéro de compte, le montant et la date du prélèvement. Depuis 2009, les banques ne prélèvent plus de commissions pour ce type d’opérations. 

Dans quel cas suis-je remboursé des paiements contestés ?

La responsabilité du titulaire de la carte bancaire est engagée pour toutes les opérations réalisées avant l’opposition. Plusieurs exceptions permettent cependant d’être indemnisé :

  • si le code confidentiel n’a pas été utilisé
  • si la carte a été détournée ou contrefaite
Attention aux banques incluant une franchise, de 150€ le plus souvent, pour les opérations faites avant l’opposition. Cela signifie que vous serez remboursé de l’intégralité des montants débités, retranchés du montant de la franchise. Sauf exceptions, vous avez 13 mois pour réclamer un remboursement.
 

Sachez aussi qu’il n’est pas obligatoire de porter plainte pour obtenir un remboursement des montants débités. 

Quelle différence entre une opposition pour les cartes bancaires physiques et virtuelles ?

Savez-vous pourquoi faire opposition avec votre carte bancaire virtuelle est beaucoup plus rare ? Car c’est une solution bien plus sécurisée, évidemment ! L’utilisation d’un numéro unique pour chaque paiement limite les risques de fraude. À nouveau, il vous faudra faire opposition auprès de votre établissement banque contactant le numéro téléphonique dédié.
 
Chez Spendesk, les oppositions par carte bancaire sont gérées par le marchand. En cas de conflit, nous faisons parvenir au client un formulaire de re-facturation via Bankable, créateur et gestionnaire de solutions de paiements en ligne, pour vous indemniser de l’intégralité des montants déjà débités. La résolution des créances se fait ensuite entre Bankable et Mastercard, ce qui évite de nombreuses procédures et perte de temps à nos clients. Vous serez ainsi couvert, même en cas de paiement réalisés par le passé et qui auraient échappé à votre attention !
 
 

Faire opposition en cas de paiement frauduleux n’est pas une tâche complexe, à condition de posséder les bons réflexes. Surtout, il est nécessaire de bien connaître les procédures pour éviter de perdre du temps et être victime de nouvelles escroqueries. Assurez votre sécurité et l’agilité de vos salariés grâce aux cartes bancaires virtuelles, ainsi qu’avec toutes les autres solutions en mode SaaS de Spendesk !

spendesk-book-demo

TOPICS : Comptabilité Gestion des dépenses

Ajoutez votre commentaire

0 Commentaire