Mauvaise gestion de trésorerie : nos solutions pour sécuriser votre entreprise

Faustine Rohr-Lacoste par Faustine Rohr-Lacoste | 16 mai, 2018
Le suivi de la trésorerie est une priorité de premier plan pour les chefs d’entreprise. Agir pour optimiser et pour sécuriser leurs finances est la base de leur gestion quotidienne.

Le guide pour reprendre le contrôle de vos dépenses sans ralentir vos équipes

Une entreprise peut rapidement être confrontée à des imprévus risquant de mettre en péril sa trésorerie, soit le solde de ses opérations d’encaissement et de décaissement.

Chez les jeunes entreprises, ces mouvements soudains sont parfois la cause directe de leur cessation d’activité, faute de liquidités. Celles en pleine croissance sont les plus fragiles face à ces difficultés, et c’est pourquoi il est nécessaire de mettre en place des outils innovants pour avoir une vision claire de la situation à tout moment et conserver des marges de manœuvre suffisantes. Plutôt que de palier simplement aux difficultés passagères, voici tout ce qu’il faut savoir pour identifier correctement, anticiper les problèmes de trésorerie et gérer au mieux les fonds de votre entreprise.

mauvaise-gestion-trésorerie-entreprise.png

I - Les causes d’un manque de trésorerie 

De nos jours, il est difficile pour une société confrontée à des difficultés de trésorerie de réagir à temps. Les causes pouvant mettre en danger son existence sont souvent indépendantes des actions des décisionnaires : 

  • Un accroissement brutal des dépenses lié à une hausse de l’activité
  • Une diminution rapide de l’activité vous obligeant à stocker votre production
  • Une recrudescence des défauts de paiement de la part de vos clients
  • Une évolution des contraintes règlementaires ou la perte d’une certification entrainant la rupture de vos contrats

L’ensemble de ces éléments sont autant de causes auxquelles vous pouvez faire face si vous possèdez une gestion rigoureuse et optimisée de votre trésorerie.

II - Les conséquences pour votre entreprise 

Suite à un défaut de trésorerie certaines entreprises trouvent les ressources nécessaires auprès de leurs actionnaires, ou de leurs partenaires financiers. Cependant, il arrive que d'autres entreprises soient mises en liquidation quelques mois seulement après le début des difficultés. En général, il faut entre trois et six pour mois pour qu’une entreprise en manque de liquidités mette la clé sous la porte. Pourtant, il existe de nombreuses pistes pour mieux gérer sa trésorerie. Un seul maitre mot : anticiper !

III - 3 conseils pour mieux gérer sa trésorerie

A - Du réalisme

Examinez attentivement et avec justesse les prévisions de votre marché, quitte à être légèrement pessimiste sur vos anticipations. Si vous avez le sentiment que le contexte n’est pas très porteur, réagissez en assurant vos arrières et augmentez votre fonds de roulement. Quelles seraient les conséquences si la situation tourne au plus mal ? Apprenez à résonner en scénario « crash test » pour faire face à toute éventualité.

Au fond, votre stratégie doit être équilibrée en fonction de la conjoncture, afin de ne pas prendre de risques disproportionnés, sans pour autant passer à côté d’opportunités économiques.

B - Des dépenses intelligemment réalisées

Pensez toujours à optimiser chaque opération de recette et de dépense. Pour cela :
 
  • Réduisez au maximum votre besoin en fonds de roulement en exerçant une pression pour accélérer vos encaissements, réduire les délais de paiements de vos clients et allonger les vôtres.
  • Revoyez régulièrement les contrats signés avec vos différents prestataires (assurance, énergie, frais bancaires, etc) et suivez les dépenses courantes (frais de déplacements, notes de frais, etc).
  • Portez une attention particulière à la résolution des litiges techniques et administratifs, qui sont autant de handicaps à la bonne résolution de vos problèmes.
  • Diminuez vos stocks jusqu’au niveau minimum suffisant, sans pour autant faire courir de risque d’exploitation à votre entreprise.
  • Enfin, la mise en place d’une démarche qualité est un moyen clair pour améliorer le fonctionnement opérationnel de votre entreprise et sélectionner les meilleures opportunités. Aussi, cela permettra de réduire directement vos coûts.

Soyez prudents dans vos investissements en choisissant l’option offrant le maximum de sécurité. En cas de doute, l’abstention est de mise !

C - De la prévision et de l’anticipation

Mener son entreprise nécessite d’avoir une vision de sa trésorerie à six mois actualisée mensuellement grâce à des outils permettant de tirer les bons enseignements. Vos projections d'exploitation, d'investissement et de financement doivent vous servir à réaliser des projections sous forme de flux de trésorerie.

Pour cela, rédigez concrètement un plan de trésorerie comprenant deux colonnes récapitulant tous vos encaissements et décaissements en les anticipant dans le temps. C’est une feuille de route très utile pour provisionner les besoins de trésorerie adéquats et anticiper une diminution de l’activité, ou l’embauche de personnes supplémentaires par exemple.

Face aux agitations de la vie économique, la clé de la réussite se situe dans l’anticipation et la justesse des prévisions des performances de votre entreprise. Vous doter des meilleurs outils SaaS et ID est un préalable indispensable pour relever ces défis. Exit la feuille Excel complexe et peu fonctionnelle, Spendesk vous offre un dashboard de toutes vos dépenses en temps réel permettant d’analyser, de suivre et donc de pouvoir anticiper les variations de votre trésorerie. Téléchargez notre Ebook pour obtenir encore davantage de réponses pour améliorer concrètement la gestion de votre entreprise !

Découvrez Spendesk

TOPICS : Gestion des dépenses

Ajoutez votre commentaire

0 Commentaire