Growth vs Scaling : les différences clés

Faustine Rohr-Lacoste par Faustine Rohr-Lacoste | 27 juin, 2018
Il existe aujourd’hui de nombreux exemples d’entreprises ayant atteint une taille considérable en un temps record. Deux termes sont régulièrement utilisés pour décrire ce type de phénomène : growth & scaling.Au premier abord ils paraissent équivalent et substituables mais ils ont en fait un sens assez différent l’un de l’autre. A première vue, ces deux termes ont l’air très similaires. Cependant, voici comment ils sont définis dans le dictionnaire :
 
Growth ou croissance en français - Fait de devenir plus grand ou plus large pendant une période donnée ; agrandissement.
 
Scaling - représenter en des dimensions proportionnelles ; agrandir ou réduire la taille selon une même échelle de valeur.
 
Il est facile de se méprendre en croyant qu'il s'agit dans les deux cas de quelque chose qui devient plus grand, mais il y a une différence très importante:
 

scaling-growth

Alors qu'est-ce que cela signifie dans le contexte des affaires modernes ? Dans cet article nous analyserons ces deux termes, montreront leurs différences subtiles en termes de signification, et verrons pourquoi l'un des deux est plus intéressant dans un contexte de création d'entreprise.

Croissance

Souvent considérée comme le signe de la réussite d'une entreprise, la croissance signifie l'augmentation du chiffre d'affaire résultant de l'activité de l'entreprise. Cela peut aussi signifier l'augmentation d’autres indicateurs (même s'ils sont bien souvent liés à une augmentation du chiffre d’affaire), tels que le nombre d'employés, le nombre de bureaux et de clients servis ; c’est pratiquement toujours lié à l'augmentation du chiffre d'affaire.
 
Cependant, le problème majeur est que le maintien constant de cette croissance/growth demande beaucoup de ressources. Prenons par exemple une agence publicitaire avec 5 clients, mais qui s'apprête à signer avec 5 nouveaux clients. Une augmentation des ventes entraîne logiquement une augmentation du chiffre d’affaire (CA), mais pour vendre plus il faudra surement recruter davantage de personnel. Ainsi la croissance d’une entreprise est toujours accompagnée d’une augmentation de ses charges.
 
Toute entreprise qui offre des prestations de services comme cette agence publicitaire devra toujours faire face à ce problème. Avoir plus de clients signifie embaucher plus de personnes pour assurer le service ; même si le chiffre d’affaire augmente grâce à l’augmentation du nombre de clients, cela augmente aussi inévitablement les coûts.
 

Cela peut également s'avérer problématique pour d'autres types d’entreprises ; en particulier celles qui n'ont pas pris ce phénomène en compte lors de l'élaboration de leur business plan. Si vous n'avez pas trouvé un moyen d'augmenter le chiffre d'affaire sans augmenter les coûts de manière égale, il est très probable que vous arriviez à une situation de croissance stagnante. 

Scaling

Nous l'avons vu, une croissance classique est semée d’embûches. Il est beaucoup plus intéressant pour une entreprise de se focaliser plutôt sur l’idée de scaling ; une façon de croître sans être miné par l'augmentation des coûts.
 
La différence majeure avec la notion de croissance est que le scaling est obtenu par une augmentation du chiffre d'affaire qui n'engendre pas d'augmentation significative des coûts. Alors qu'on augmente le nombre de clients et le chiffre d'affaire de façon exponentielle, les coûts ne devraient augmenter que légèrement, si tant est qu'ils augmentent. Google est un excellent exemple de bonne pratique dans ce domaine, en ayant acquis ces dernières années plus de clients (soit des clients professionnels payant le service soit des usagers des services gratuits, rentables grâce aux publicités), tout en gardant ses coûts à minima. En 2017, Google proposait 7 produits différents avec chacun plus d'1 milliard d'utilisateurs actifs, pour environ 88 000 employés seulement.
 
La différence entre croissance & scaling devient d'autant plus claire lorsqu'une entreprise a dépassé l'état de start-up sans pour autant être un grand groupe. À ce stade critique, l'organisation devra faire son choix entre une stratégie de croissance à un rythme régulier ou au passage à un modèle de scaling plus efficient. Si elle veut avoir un impact durable sur son secteur et probablement la société en général, cela doit être fait sans accumuler trop de frais.
 
Malheureusement, il n'y a pas de voie toute tracée vers une stratégie de scaling efficace ; si c'était le cas, la création d’une entreprise d'une valeur de plusieurs millions de dollars serait beaucoup moins impressionnante. Cependant, il faut garder en tête certains éléments.
 
Premièrement, il faut se concentrer sur l'augmentation de la valeur du produit ; pas sur son prix. Ainsi votre création aura un prix toujours plus légitime ; ce qui peut être utilisé comme argument marketing efficace auprès de nouveaux clients potentiels.
 

Il est aussi important de garder en tête que le succès de votre entreprise ne dépend pas uniquement de sa taille. Les concurrents présents sur votre marché travaillent le scaling avec tout autant de détermination ; d'où le besoin de rester compétitif. Ce qui vous permettra de rester dans la course est une gestion intelligente des affaires, la création d'un lieu de travail où les employés aiment travailler, et l'intégration des technologies les plus récentes pour booster la productivité de votre entreprise.

Comment Spendesk peut devenir l'instrument de votre développement

Une des façons de garder une longueur d'avance sur vos concurrents est d'utiliser Spendesk, la plateforme tout en un de gestion des dépenses des startups et PME en forte croissance. En utilisant nos fonctionnalités innovantes telles que les cartes de crédits prépayées virtuelles et physiques, nous offrons une méthode efficace qui permet à vos employés de perdre moins de temps avec la comptabilité et de gagner en productivité.

Si on repensait la manière dont vos employés payent pour ce dont ils ont besoin ? Commencez dès aujourd’hui en demandant une démo ! 

demo-spendesk

TOPICS : Fintech

Ajoutez votre commentaire

0 Commentaire