Gestion des déplacements professionnels : Créer une réelle politique n'est pas si difficile !

Faustine Rohr-Lacoste par Faustine Rohr-Lacoste | 12 février, 2018
Le monde se rétrécit chaque jour. Avec la réduction des coûts de transport aérien et les nouveaux outils numériques, les politiques de développement à l’international sont facilitées. Elles peuvent se limiter à quelques sessions annuelles de réunions à l’étranger… jusqu’à  l’ouverture de plusieurs bureaux à l’autre bout du monde ! En bref, nous n’avons jamais autant voyagé.

Beaucoup de jeunes entreprises souhaitent rester flexible en matière de voyages professionnels, quitte à abandonner tout projet de politique les encadrant. En effet, pensant qu’il est simple de les gérer, beaucoup de sociétés ayant peu de salariés n’y ont pas recours. Cependant, tant les petites que les grandes entreprises, peuvent bénéficier des nombreux avantages d’une politique de voyage claire à destination des salariés.

Il s’agit avant tout d’un moyen efficace pour économiser de l’argent, en obligeant chaque voyageur à acheter son ticket en classe économique par exemple. Lorsqu'une quantité importante de vos salariés effectuent des déplacements, votre entreprise peut négocier des tarifs préférentiels ou des facilités douanières avec vos fournisseurs préférés. Bonne nouvelle pour vos employés et pour le service comptabilité ! C’est également une bonne opportunité pour automatiser vos processus de réservation et de remboursement des frais engagés lors des déplacements de vos salariés ! Une politique de voyage vous permet surtout de gérer beaucoup plus sereinement les frais de déplacement, et d’avoir une vision claire du budget qui y est consacré par l’entreprise.

Même les entreprises naissantes ont intérêt à songer à cette solution et anticiper sa mise en oeuvre. En effet, créer des processus solides et performants dès sa création évite de nombreux désagréments ultérieurs lorsqu’il vous faudra gérer plusieurs centaines de déplacements en même temps.

Alors, quand comptez vous franchir le pas vers une politique de déplacement ultra performante ? Nous avons distingué pour vous deux étapes simples à franchir pour y parvenir.

gestion-deplacements-professionnels-budget-1.png

I - Établir et mettre en oeuvre une politique de gestion des frais de déplacement

Avant toute chose, définissez le rôle et les obligations du côté des employés et de l’entreprise. Assurez vous que tous vos collaborateurs ont bien compris votre politique afin d’éviter toute mauvaise surprise et garantir leurs remboursements. Chaque employé est tenu de conserver un justificatif (facture avec mention «payé», ticket de caisse, reçu et attestation) pour chaque paiement engagé dans le cadre d’un déplacement professionnel. Dans le cas contraire, l’entreprise n’est pas obligée et même autorisée à rembourser le salarié. L’employé doit donc faire attention à bien appliquer la politique de son entreprise lors de chacun de ses déplacements. De plus, il ne doit pas oublier de faire état de tous les traitements en nature dont il a pu bénéficier.

Il est venu le moment d’écrire votre politique de déplacement et de définir les paramètres qui permettront à un employé d’être éligible à un remboursement. Pour cela, vous devez définir la nature des dépenses autorisées et auprès de quelles entreprises - surtout si vous souhaitez voir votre fidélité récompensée avec des réductions ! N’excluez aucune option et partez à la recherche des meilleures opportunités commerciales répondant aux besoins de votre entreprise.

Voici quelques points essentiels à aborder au moment de la création de votre politique :

Les vols aériens. Choisir régulièrement la même compagnie aérienne est une bonne solution pour obtenir de nombreuses réductions fidélité. Face à une offre pléthorique, il vous faut faire un choix : préférez-vous un siège en classe économique d’une compagnie low-cost ? Voyager en business avec une compagnie haut-de-gamme ? Une solution intermédiaire ?

Les séjours. Souhaitez-vous offrir les services d’un hôtel de luxe à vos employés ? Ou bien leur faire profiter du charme d’un Airbnb ? Les différences de prix peuvent être très importantes, bien que les hôtels possèdent généralement un programme fidélité pour leurs clients réguliers.

Le transport porte-à-porte. Avoir la possibilité de profiter librement des services de transports d’une compagnie de taxi ou d’Uber est un véritable confort pour vos employés… à moins que vous ne préfériez opter pour la location de voitures, le partage de vélos ou toute autre moyen de transport.

Dépenses annexes. Le budget supplémentaire alloué aux repas, factures téléphoniques et autres dépenses sur place est conséquent. N’oubliez pas de préciser les types de dépenses supplémentaires sujettes à un remboursement dans votre politique.

Mais ce n’est pas tout, car certaines entreprises optent pour les services d’une agence de voyage. Leurs tarifs sont plus élevés qu’en réservant directement chacune de vos prestations, mais elles évitent souvent un bon nombre de désagrément. N’oubliez pas de définir et d’inclure les éventuels aléas et péripéties imprévues qui pourraient modifier le bon déroulement d’un voyage. En résumé, ayez toujours un coup d’avance.

II - Appliquer la politique de gestion des frais de déplacement définie

La flexibilité de votre politique de déplacement dépend de la culture de votre entreprise et de son budget disponible. Certaines se doivent d’imposer une grande rigidité, d’autres peuvent se permettre davantage de souplesse. Une étude GBTA parue en 2010 révèle que « les politiques plus strictes ont permis d’épargner 30 milliards de dollars supplémentaires ». Cependant, elle ne doit pas impacter l’agilité de vos salariés lorsqu’ils sont en déplacement. Vous devez vous assurez de prévoir des dispositions raisonnables pour couvrir l’ensemble de leurs besoins, et en anticiper au maximum les évolutions.

Vous devez vous assurer de plusieurs points pour créer une politique applicable pour toute l’entreprise :

Vos exigences ne doivent pas être trop rigides - surtout si vous souhaitez les modifier dans le futur - ni trop souples ni trop vagues. Votre politique doit refléter un sentiment de cohérence et de stabilité. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez être certain qu’elle ne soit pas toujours respectée.

La communication. Il est crucial de s’assurer que chaque employé connaisse et comprenne votre nouvelle politique dans les détails. Assurez vous de la bonne diffusion de l’information auprès de chacun, en leur fournissant toute la documentation nécessaire et accessible à tout instant via un fichier partagé ou sur l’intranet de l’entreprise.

Le respect de votre politique. Vous devez également réfléchir à un système de pénalités applicables à tous les individus qui ne respectent pas les règles établies. Autrement, vous pouvez exiger l’approbation de chaque dépense ex-ante par un manager, ce qui facilitera la détection d’erreurs ou de dérogations à votre politique.

Au final, créer, mettre en oeuvre et adapter une politique de déplacement se révèle être un véritable défi. Utiliser une plateforme de gestion des dépenses en temps réel telle que Spendesk simplifie grandement les choses. Les managers sont alors capables d’approuver et de gérer chaque dépense. Le département financier possède également une vision beaucoup plus claire des finances de l’entreprise et de la structure de ses coûts liés aux déplacements. Cela facilite les tâches de reporting pour analyser l’efficacité vos politiques. Il s’agit d’une solution moderne et  complète : alors, pourquoi ne pas franchir le pas ?

Découvrez Spendesk

TOPICS : Note de frais

Ajoutez votre commentaire

0 Commentaire