E-commerce : les 10 erreurs commises par les nouveaux entrepreneurs

Faustine Rohr-Lacoste par Faustine Rohr-Lacoste | 15 octobre, 2018

La création d'une entreprise en ligne est, pour beaucoup, un rêve lucratif. L'industrie du e-commerce offre liberté et défi, sans parler de la possibilité de trouver votre niche, de vous investir dans vos passions et d'en tirer profit.

On comprend alors aisément pourquoi tant de personnes cherchent à se lancer dans le e-commerce. Le marché du e-commerce est d’ailleurs en forte croissance depuis plusieurs années, sans aucun signe évident de ralentissement.
 

Les opportunités sont formidables, certes, mais les risques sont aussi nombreux, plus particulièrement au cours des premières années de la création de votre entreprise de e-commerce. Dans cet article, nous aborderons les dix erreurs à éviter pour assurer la réussite de votre e-commerce.

#1 : À la poursuite des mauvais segments de marché

Retraités, avec une activité complémentaire, employés de bureau, parents à la maison : de nos jours, il semble que tout le monde cherche à se lancer dans le e-commerce.
 
Cette effervescence signifie que l'industrie du e-commerce devient de plus en plus encombrée et que vous devrez faire tout votre possible pour vous différencier et combler une réelle lacune sur le marché.
 
Avant de vous lancer, faites des recherches sur le besoin du marché auquel vous souhaitez répondre. Il est important de comprendre vos clients et vos concurrents et d'élaborer une stratégie claire vous permettant de vous différencier. Si vous ne le faites pas, vous risquez d'être rapidement mis à l'écart.
 
Un business plan complet de e-commerce doit comprendre une description des lacunes du marché que vous cherchez à combler, une liste de vos principaux concurrents, et comment vous planifiez de vous démarquer.
 

Mais surtout, ne vous contentez pas d'élaborer un business plan et de le laisser prendre la poussière. Revenez-y souvent et mettez-le à jour en fonction de l'évolution de votre entreprise.

#2 : Ne pas tenir compte des chiffres

Nous sommes tous passés par là : vous êtes tellement absorbé à l'idée d'être votre propre patron, de fixer vos horaires et de vous libérer du cauchemar du trajet quotidien domicile-travail, que vous avez tendance à voir grand, très grand. 
 
Rappelez-vous : vous devez devoir faire rentrer du cash pour être rentable rapidement. Surveillez de près vos indicateurs de performances clés, il peut s'agir par exemple de(s) :
 
  • Impressions et taux de clics
  • La valeur moyenne des commandes et revenus par visiteur
  • La valeur vie client et taux d'achats répétés
Si vous vous retrouvez dans une situation difficile pendant une longue période, envisagez une nouvelle stratégie ou même une modification de votre business model.
 
indicateurs-perfomance
 

En définissant vos indicateurs et en les suivant dès le début, vous éviterez des retards coûteux dans la prise de décisions difficiles. Trop de gens se sont accrochés à leurs projets préférés longtemps après avoir commencé à perdre de l'argent. Évitez cela, et soyez prudents et pensez rentabilité.

#3 : La spécialisation inadéquate des produits

Vos clients veulent toutes sortes de choses : des prix abordables, un engagement envers des produits de qualité et un service client réactif. Plus encore, les clients veulent pouvoir différencier votre vitrine de toutes les autres.
 
C'est là qu'un problème classique peut survenir. En raison de la gamme vertigineuse de produits disponibles, il peut être tentant d'élargir votre offre pour attirer une base client plus large.
 
Par exemple, disons que vous avez construit une clientèle fidèle pour votre magasin de vélos de montagne.
 
specialisation-marche
 
Pourquoi ne pas diversifier votre offre et proposer aussi des vélos de route, et peut-être même des scooters. Cela intéressera surement certains de vos clients, non ? Probablement. Cependant, en vous dispersant et ainsi en devenant généraliste, vous risquez de perdre en crédibilité et ne plus être vu comme référent dans votre secteur.
 

La morale de l'histoire ? Avant de vous lancer dans l'offre d'une gamme de produits plus large, assurez-vous que la possibilité d'une augmentation des ventes l'emporte sur la perte potentielle de vos clients fidèles. 

#4 : La multitâche surhumaine

Pour lancer son activité, être dynamique et foncer est essentiel. Cependant, nous avons tendance à vouloir trop en faire. Soyez vigilant. Après tout, vous n'êtes pas Vishnu ; vous n'avez qu'une paire de bras.
 
L'essor des sites proposant de courtes missions a facilité plus que jamais l'accès des entreprises à un soutien flexible par des personnes qualifiées. N'attendez pas d'être débordé pour commencer à diviser les tâches et à chercher des moyens de les répartir - anticipez.
 

Rappelez-vous : peu importe où vous êtes et ce que vous faites, il y a beaucoup de gens qui cherchent du travail à temps partiel. Si vous avez besoin d'une paire de mains supplémentaire pour quelques jours par-ci, par-là, faites passer le mot - vous serez plus heureux sur le long terme. 

#5 : Le contenu marketing ad hoc

Le marketing en ligne est une étape clé pour attirer une base de clients. Une bonne approche de la création de contenu et de l'optimisation pour les moteurs de recherche vous permettra d'attirer des clients sur votre boutique.
 
Cependant, pour beaucoup cela se résume à publier un article de blog par mois sans réelle stratégie derrière. Malheureusement, ces efforts se révèlent souvent stériles et peuvent même parfois desservir le site s'ils véhiculent de fausses informations ou le mauvais message. 
 
Pour mettre toutes les chances de votre côté, assurez-vous de planifier votre contenu marketing à l'avance et de le faire rentrer dans une stratégie de contenu à part entière. Votre contenu doit devenir une source d'information pour vos clients, qu'elle soit à vocation pédagogique ou informative.
 

#6 : Ne pas hiérarchiser vos tâches

Il est parfois difficile d'être le seul opérateur. Vous devez gérer un site Web, traiter les demandes de renseignements des fournisseurs et des clients, et vous acquitter de vos obligations fiscales et comptables. Qui plus est, vous devez faire tout cela tout en renforçant votre présence sur le marché et en gardant un œil sur la rentabilité.
 
Cela peut entraîner un tourbillon de tâches quotidiennes, certaines plus importantes que d'autres. Il est parfois difficile de savoir par où commencer, et surtout de savoir quand s'arrêter.
 
hierarchiser-taches
 
Mettez toutes les chances de votre côté : hiérarchisez vos tâches et occupez-vous d'abord des choses les plus urgentes. Cela peut sembler fastidieux, mais une répartition efficace de votre temps vous permettra de maîtriser au mieux les tâches cruciales.
 

Heureusement, il existe maintenant une multitude d'outils logiciels utiles pour vous aider à gérer votre temps et à accomplir les tâches les plus urgentes en premier.

#7 : Ne pas comprendre votre clientèle cible

Il faut non seulement comprendre son marché mais aussi sa clientèle cible.
 
clientele-cible
 

Plus vous comprenez votre clientèle cible, mieux vous pouvez structurer vos efforts marketing et votre contenu en ligne. Ainsi, vous pouvez adapter votre offre à la demande et éviter de gaspiller du temps et des efforts avec un marketing inefficace. Comprendre votre clientèle cible peut être aussi simple que comprendre le trafic de votre site Web, ou aussi pointilleux que faire une étude de marché spécifique. 

#8 : Ignorer le burnout

Jetez un coup d'œil sur tous les blogs de e-commerce, et vous verrez des témoignages élogieux de travail acharné, de succès et d'innovation. Une chose dont personne ne parle, cependant, c'est le risque de burnout.
 
Entreprendre vous demande de revêtir de nombreuses casquettes et de ne pas compter les heures. Surtout au cours des premières années, on peut avoir l'impression que la liste de choses à faire ne cesse de s’allonger, sans qu’on en voit la fin. Rappelez-vous : une entreprise peut se comparer à un seau percé - vous pouvez y verser le maximum de vous-même, mais il y aura toujours plus à faire.
 

Surveillez vos heures de travail et faites attention à vos limites. Un bon équilibre entre l'entreprise, les amis et la famille sera bénéfique pour vous à long terme et vous permettra de continuer à vous amuser au cours de la cinquième année. 

#9 : Négliger la conformité de base 

Au cours des premières années, vous passerez tellement de temps à démarrer et développer votre entreprise que vous n'aurez peut-être pas le temps de réfléchir à vos exigences juridiques, y compris vos responsabilités fiscales et vos obligations envers les consommateurs.
 
Cependant, la conformité de base est beaucoup trop importante pour ne pas y penser. Au minimum, vous devez être en mesure de vous acquitter de vos responsabilités fiscales et de faire face à une éventuelle vérification. Les logiciels de comptabilité et de gestion des dépenses sont souvent indispensables pour vous accompagner au quotidien.
 
Familiarisez-vous très tôt avec les lois sur les garanties des consommateurs et sachez où vous en êtes par rapport aux droits et aux attentes de vos clients.Si vous embauchez du personnel, assurez-vous de bien comprendre vos droits et responsabilités.
 

#10 : Remettre les problèmes les plus difficiles à plus tard

Il est parfois difficile de penser aux problèmes épineux. Vous êtes humain et la relation entre la douleur à court terme et le profit à long terme peut être compliquée.
 
Mais le point clé de cette liste est le suivant : dans le e-commerce, ne mettez pas les choses difficiles de côté jusqu'à qu'elles deviennent un véritable problème.
 

Accordez la plus grande partie de votre temps et de vos efforts aux tâches principales (planification organisationnelle, compréhension des mesures de rendement, marketing proactif, conformité juridique et fiscale). 

Cela peut être plus facile à dire qu'à faire, mais faites-nous confiance : la capacité d'assumer des tâches plus difficiles et plus complexes est un facteur de distinction important entre ceux qui sont encore en activité à la cinquième année et ceux qui se sont retirés.

Conclusion : Apprenez des erreurs courantes

La création d'une entreprise de e-commerce n'a jamais été aussi attrayante. Malheureusement, les chiffres dressent un portrait plutôt sombre - 80 % des entreprises de e-commerce ne réussissent pas à aller jusqu'au bout.
 
Cependant, si vous êtes comme nous, ces quelques chiffres embêtants ne vous empêcheront pas de poursuivre votre passion. Au contraire, ils ne serviront qu'à aiguiser votre détermination.
 

Pour vous assurer de ne pas contribuer à ces statistiques sombres, rappelez-vous de ces dix erreurs courantes et faites tout votre possible pour les éviter.

TOPICS : Gestion des dépenses

Ajoutez votre commentaire

0 Commentaire