Comment et pourquoi devenir directeur financier ?
Comptabilité 9 min

Comment et pourquoi devenir directeur financier ?

Laurence Kermorgant

Choisir le métier de directeur financier en entreprise : un projet qui se construit

Personne ne naît DAF ou CFO d’une entreprise, même avec un diplôme en finance de niveau bac + 5. Vous vous demandez pourquoi choisir ce métier et comment devenir directeur financier ? Cet article aborde toutes les facettes du sujet. Le rôle et le périmètre du DAF, les motivations à embrasser cette profession, la manière d’y parvenir, le salaire et les conditions de travail, nous vous détaillons chaque point.

Sommaire :

1 - Qu’est-ce que le métier de directeur financier ?

2 - Pourquoi devenir directeur financier d’une entreprise ?

3 - Comment devenir DAF ou CFO d’une entreprise ?

4 - Rémunération et conditions de travail d’un CFO

1 - Qu’est-ce que le métier de directeur financier ?

Qu’il s’agisse de directeur administratif et financier (DAF), directeur financier ou CFO (chief financial officer) tous ces termes recouvrent le même métier même si les fonctions varient selon la taille et l’organisation de l’entreprise.

New call-to-action

1.1 - Quel est le rôle d’un directeur financier ?

La direction financière d’une entreprise constitue un service clé très proche de la direction générale. Maître des chiffres ou maître stratège, un DAF ou CFO est le gardien du temple dans de nombreux domaines. Il épaule les dirigeants dans leur prise de décision en apportant des éclairages pertinents sur la marche de l’entreprise et ses finances

Le directeur financier se consacre à l’optimisation de la performance financière de l’entreprise ou du groupe. Il coordonne les travaux de ses différentes équipes, comptabilité, contrôle de gestion et trésorerie. Il communique avec ses pairs de la direction et répond à leurs demandes récurrentes ou ponctuelles d’éléments financiers ou d’analyses. 

1.2 - Quelles sont les fonctions d’un DAF d’entreprise ?

Voici les missions classiques d’un directeur financier sur le plan technique :

  • Il pilote la gestion financière dans le respect des normes comptables et fiscales. 
  • Il garantit la production des comptes annuels et des situations périodiques fiables, régulières et sincères tant vis-à-vis des actionnaires que des tiers ou de l’administration. 
  • Il établit les budgets et analyse l’atteinte des objectifs. 
  • Il gère la trésorerie et ses prévisions et négocie les financements.
  • Il surveille la rentabilité ainsi que les prix de revient des produits ou services.
  • Il veille au fonctionnement du contrôle interne afin de limiter les risques. 
  • Il suit et valide le juridique comme les contrats, les actes notariés, les conventions, etc. 

Quant aux aspects plus relationnels, voici les missions du DAF :

  • Il gère les relations avec les banques, les administrations, les commissaires aux comptes, l’expert-comptable du CSE, etc.
  • Il manage les collaborateurs de son périmètre.
  • Il participe au comité de direction de l’entreprise voire aux réunions des actionnaires.

1.3 - Pourquoi le périmètre du directeur financier peut-il varier ?

Devenir directeur financier n’implique pas de réaliser une mission rigide dans son contenu. Plusieurs critères peuvent faire fluctuer la nature des tâches qui lui incombent. Citons la complexité des activités, la taille ainsi que l’organisation du groupe ou de l’entreprise. Aussi, il est possible d’exercer le métier avec un périmètre plus restreint pour démarrer ou en fonction des affinités personnelles du DAF. 

Ainsi ces tâches s’affectent ou non à un DAF :

  • le contrôle de gestion (parfois, il dépend de la direction générale) ;
  • le juridique (peut correspondre à une direction à part entière) ;
  • les RH et la paie (dans certaines PME, la fonction est rattachée au RAF/DAF) ;
  • le contrôle interne (quand la taille d’entreprise ne justifie pas un poste à part entière). 

1.4 - Quelles sont les différentes formes d’exercice du métier ?

Parfois, vous rencontrez des titres comme responsable administratif et financier (RAF), responsable administratif et comptable (RAC), contrôleur financier, etc. Ces dénominations dépendent du contenu précis du poste et de la taille de l’entreprise

Ainsi, une société familiale sans comité de direction a tendance à parler de RAF. Un groupe dispose d’un directeur financier (et d’un directeur juridique ainsi que d’un directeur du contrôle interne voire du contrôle de gestion). Dans ce même groupe, si la comptabilité s’établit dans un centre de service partagé, le RAF de filiale s’appelle plutôt contrôleur financier.

Enfin, devenir directeur financier signifie parfois exercer le métier de DAF à temps partagé voire en tant que consultant. Ces nouvelles formes du métier se développent et constituent une bonne solution pour les petites structures.

2 - Pourquoi devenir directeur financier d’une entreprise ?

Qu’est-ce qui peut pousser vers un poste de directeur financier ? C’est rarement un métier que vous embrassez jeune. En effet, vous évoluez plutôt vers la fonction de DAF au long de votre carrière. 

2.1 - Quand choisit-on d’être directeur financier ?

Le goût des chiffres et de l’analyse joue un rôle essentiel. Il vous conduit souvent vers des études financières. La maîtrise parfaite d’un secteur d’activité, par exemple via le contrôle de gestion, peut aussi vous pousser naturellement vers la direction financière

Au fil des expériences professionnelles, vous connaissez votre capacité technique et managériale ainsi que votre désir ou pas de devenir CFO. Cette fonction s’avère prenante et exigeante. Elle présente des responsabilités importantes. Devenir directeur financier ne relève donc généralement pas d’un choix irrévocable qui interviendrait à l’âge de 20 ans.

2.2 - Pourquoi s’orienter vers la direction financière d’entreprise ?

De multiples situations peuvent conduire à évoluer vers un emploi de directeur financier. Voici deux exemples.

Un contrôleur de gestion peut prendre en charge le management d’une équipe et devenir responsable du contrôle de gestion. Ce type de poste le conduit à côtoyer une grande partie des fonctions d’un directeur financier. L’évolution s’effectue alors naturellement afin d’accroître encore son domaine d’intervention.

Un responsable comptable embauché par une jeune entreprise en croissance suit le développement année après année. S’il en présente les compétences, c’est tout naturellement qu’il peut évoluer vers un poste de RAF lorsque la société se structure. Il connaît déjà tous les rouages et le dirigeant le considère généralement comme son bras droit.

2.3 - Faut-il accepter absolument une promotion de directeur financier ?

Vous l’aurez compris, on ne naît pas directeur financier, on le devient. Mais un collaborateur au statut cadre, même chef de service doit-il impérativement accepter une promotion au poste de DAF ? Évidemment, la réponse est non ! C’est un métier passionnant, mais qui oblige à faire face au stress, à la pression et à une charge de travail importante. La réflexion se mène en mesurant les avantages et inconvénients ainsi que l’impact sur la vie de famille.

Pour autant, si vous estimez que la proposition arrive trop tôt et que vous ne vous sentez pas prêt, réfléchissez bien à deux fois. Cette opportunité ne se présente pas souvent dans la même entreprise. En outre, dans un groupe de sociétés, avant de refuser, il est intéressant de comprendre pourquoi la direction pense à vous en particulier.

3 - Comment devenir DAF ou CFO d’une entreprise ?

Ce n’est pas le type d’emploi qui se choisit réellement dans une brochure pour étudiants avec les fiches métiers détaillées. Pour autant, si vous imaginez que cela pourrait vous convenir après 30 ans, il existe des voies recommandées pour accéder à la direction financière. Formation et expérience, faisons le point.

3.1 - Quelle est la formation indispensable pour devenir DAF ?

Devenir directeur financier sans aucune formation comptable ou en finance relève du rêve ou d’un futur parcours du combattant. Généralement, ce professionnel dispose d’un diplôme de niveau bac+5. Toutefois, une formation bac +2 du type BTS ou DUT comptabilité n’exclut pas de devenir un jour DAF d’une PME. 

Parmi les formations et/ou écoles recommandées, citons notamment :

  • DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) ;
  • DEC (diplôme d’expertise comptable) ;
  • Master CCA (comptabilité, contrôle et audit) ;
  • Master Finance ;
  • Master contrôle-audit-reporting financier ;
  • Master en gestion avec option comptabilité, contrôle, gestion, audit, etc.,
  • Écoles supérieures de commerce (Master spécialisation comptabilité ou finance).

3.2 - Quelles qualités posséder pour devenir DAF ?

À côté de la formation en finance, des compétences comportementales, les soft skills s’avèrent aussi indispensables si vous voulez être directeur financier. Ainsi, le CFO doit faire preuve de nombreuses qualités surtout aux yeux de son CEO

Citons notamment les soft skills suivants :

  • rigueur et agilité dans la manipulation des chiffres ;
  • esprit d’analyse et de synthèse ;
  • capacité d’organisation, de planification, de priorisation et flexibilité ;
  • communication écrite et orale, pédagogie et leadership ;
  • souci du client interne ;
  • connaissance de la gestion de projets transversaux et de la conduite du changement ;
  • goût prononcé pour les activités de l’entreprise.

3.3 - Pourquoi un jeune diplômé ne peut-il pas être directeur financier ?

Vous l’aurez compris, à la sortie même de l’école la plus prestigieuse en finance, les jeunes diplômés, même brillants, n’accèdent pas directement au poste de DAF. C’est un métier d’expérience

Le jeune financier doit donc choisir d’abord un ou plusieurs postes successifs pour construire cette expérience. Tout ne s’apprend pas dans les livres ou les stages. L’accumulation de missions dans une ou plusieurs sociétés complète la formation initiale. Rien ne vaut la pratique pour parvenir à relier toutes les facettes du métier de directeur financier. 

3.4 - Quelles voies professionnelles choisir avant la direction financière ? 

Certes, tous les chemins mènent à Rome. Toutefois, pour se faciliter la tâche, le cadre en finance qui veut se diriger vers un emploi de CFO a tout intérêt à privilégier une des deux voies suivantes, voire les deux.

a - La voie de l’audit

La filière de l’audit reste souvent considérée comme la voie royale. Formateur s’il en est, un emploi de 3 à 5 ans minimum en cabinet complète idéalement les connaissances techniques ainsi que les aptitudes comportementales. 

Prenez le temps d’expérimenter les différentes missions et de réaliser le contrôle de tous les cycles d’un bilan comptable. En prenant la responsabilité d’une petite équipe, vous vous frottez au management. 

Les relations avec les interlocuteurs et dirigeants dans les entreprises auditées apportent aussi de la maturité sur le plan relationnel. Vous progressez également en compréhension globale des enjeux, du contrôle interne et des systèmes informatiques. 

b - La voie du contrôle de gestion

Le contrôle de gestion est souvent rattaché à la DAF. Mais ce n’est pas la principale raison pour choisir ce type d’emploi avant de devenir directeur financier un jour. Le contrôle de gestion conduit à une excellente connaissance de la marche de l’entreprise, de ses flux physiques comme financiers ainsi que des paramètres de sa rentabilité. 

Tous ces points s’avèrent cruciaux pour occuper un poste de directeur financier. C’est donc souvent une évolution naturelle pour les meilleurs responsables du contrôle de gestion.

4 - Rémunération et conditions de travail d’un CFO

Évoluer vers un poste de directeur financier vous tente ? Voici l’essentiel à connaître en matière de salaire et aussi de conditions d’exercice du métier. 

4.1 - Quel est le salaire d’un directeur financier ?

Évidemment, la fourchette de salaires fluctue fortement selon les entreprises. Plusieurs critères expliquent ces variations. Toutefois il reste possible de se faire une idée avec des sites spécialisés ou des sites d’offres d’emploi.

a - Quels sont les paramètres de variation pour le salaire d’un DAF ?

Un responsable administratif et financier dans une PME de province ne peut comparer sa rémunération à celle d’un directeur financier d’un groupe international de la catégorie « grandes entreprises ». 

Les facteurs suivants influent donc sur le package salarial à négocier :

  • expérience professionnelle ;
  • formation initiale ou formation continue ;
  • localisation géographique (Paris, grandes métropoles régionales, province, international) ;
  • taille de l’entreprise et nombre d’entités à superviser en finance ;
  • nombre de personnes à manager ;
  • secteur d’activité ;
  • connaissance et expérience dans le secteur d’activité ;
  • maîtrise d’une voire plusieurs langues étrangères.

b - Comment estimer les salaires du marché pour un CFO ?

Vous trouverez souvent sur le Web la fourchette de salaire mensuel brut de 4 000 euros à 15 000 euros. Ces chiffres recouvrent de nombreuses fluctuations que vous pouvez appréhender grâce aux études régulières des sites spécialisés. Différents cabinets de ressources humaines nationaux spécialisés en finance publient ces données. Citons Hays, PageGroup ou Robert Half notamment. 

Sur le site de Robert Half par exemple, accédez au guide des salaires 2022 et choisissez le métier ainsi que la localisation. Vous obtenez le salaire débutant, intermédiaire et confirmé ainsi que la moyenne toutes expériences confondues. Par exemple pour Nantes, le salaire médian d’un directeur financier s’élève à 108 000 euros contre 120 000 euros pour la moyenne nationale. Si vous consultez les rémunérations des RAF, le niveau médian se situe à 65 000 euros. 

Le site Glassdoor permet aussi d’accéder à des données en temps réel. Ainsi en août 2022, le salaire moyen en France d’un directeur financier s’élève à 79 062 euros sur la base de 528 salaires déclarés. 

Spendesk publie également son étude 2022 réalisée auprès de 800 leaders de la finance au niveau international. Vous y découvrirez que le salaire moyen annuel du CFO se situe à 87 000 euros en France contre 113 000 euros en Allemagne, 122 500 euros en Grande-Bretagne et 175 000 euros aux USA.

c - Quelles sont les perspectives d’évolution d’un directeur financier ?

Le responsable comptable peut convoiter un poste de responsable administratif et financier. Le RAF aspire à un emploi de DAF dans une entreprise plus importante. Le directeur administratif et financier de PME peut envisager d’accéder à la direction financière d’une ETI ou d’une grande entreprise. Enfin, le directeur financier peut d’une manière générale rechercher la direction générale d’une entreprise ou d’une filiale de groupe. 

4.2 - Quelles sont les conditions de travail d’un directeur financier ? 

Même si le DAF n’est pas exposé aux vents et marées au sens littéral du terme, il peut connaître le gros temps et la mer houleuse. C’est une fonction qui vous soumet au stress régulièrement. Quand l’entreprise rencontre des difficultés financières, lors des contrôles fiscaux ou quand le calendrier budgétaire se tend, le directeur financier doit tenir la barre malgré tout. 

New call-to-action

Il s’organise librement en général y compris avec une part de télétravail. Toutefois, ces métiers de la finance exigent de nombreux déplacements sur les divers sites de l’entreprise en France ou à l’étranger. Le management des équipes conduit parfois à piloter des personnes à distance sur des sites éloignés du siège. Enfin, le métier de directeur financier demande une forte implication et une charge de travail souvent significative. 

CFO, un métier passionnant et exigeant

Avec un plan de carrière bien léché longtemps à l’avance ou en évoluant au gré des opportunités, dans tous les cas, devenir directeur financier exige de la patience. Métier technique et relationnel, il suppose une bonne accumulation d’expérience à côté d’une solide formation comptable et financière.

Comptabilité Témoignages Inspiration
Restez au courant des dernières actualités !

Toutes les tendances de la gestion administrative et financière directement dans votre boîte mail.

rocket

Laurence Kermorgant

Laurence Kermorgant est rédactrice web SEO. Diplômée d'expertise comptable, Laurence a 30 ans d'expérience professionnelle dans les métiers de la banque, du commissariat aux comptes et de la finance d'entreprise. Elle a exercé principalement dans les secteurs de l'agroalimentaire et de la métallurgie, tant dans des PME françaises que des groupes anglo-saxons et américains.