Comptabilité : comment tirer profit du Big data ?

Faustine Rohr-Lacoste par Faustine Rohr-Lacoste | 6 août, 2018

Le numérique a redéfini les frontières des services comptables en permettant notamment d'automatiser de nombreuses tâches et ainsi d’optimiser la gestion quotidienne de leur travail. Exit les justificatifs, place au tout numérique automatisé et dématérialisé !

Jetons brièvement un coup d’oeil au passé : quelles étaient les réalités des missions comptables il y a 10 ans seulement ? Billets de banque, caisses physiques gérées par un simple tableau entrées-sorties, justificatifs papiers envoyés exclusivement par courrier et notes de frais jonchaient le bureau du DAF. L’intégration des données comptables était lente, fastidieuse et le plus souvent dans des logiciels rigides et complexes. Elle est loin, cette époque, n’est-ce pas ?

À l’ère du big data, le quotidien des DAF a été entièrement bouleversé par l’apparition de nouveaux outils innovants, automatiques et entièrement dématérialisés. Le développement du marché des objets connectés et du numérique a permis d'accroître considérablement les données collectées : elles sont plus nombreuses, recueillies plus rapidement et plus ou moins structurées. Exploitées à divers échelons par les entreprises, elles sont des atouts précieux pour mieux appréhender ses diverses problématiques et y répondre de manière optimale. Concrètement, l’exploitation du big data est un véritable avantage compétitif. Et contrairement aux apparences, en tirer profit n’est pas si difficile que cela. Explications.

Comment placer le DAF au coeur du pilotage de la transformation numérique ?

Le numérique a déjà transformé la manière dont les services comptables opèrent, notamment grâce à l'émergence de solutions innovantes : logiciels de plus en plus performants, automatisation des tâches récurrentes et complexes, réorganisation des missions du DAF pour le placer au coeur de la définition de la stratégie de l’entreprise. Le DAF est bien au coeur de ces bouleversements, et en est souvent le fer de lance.
 
big-data-daf 
La saisie et réconciliation des factures était autrefois une tâche pénible et rébarbative. De nouvelles solutions munies de logiciels OCR permettent désormais de lire, catégoriser et inclure automatiquement les factures dans le logiciel comptable. Une simple numérisation ou photographie suffit. Ces outils permettent d’enregistrer automatiquement chaque transaction, d’effectuer son suivi régulier et d’automatiser le paiement des taxes par exemple. Ils sont basés sur le Cloud et permettent aux entreprises de libérer les DAF de nombreuses tâches à faible valeur ajoutée pour recentrer leur profession autour de missions plus stratégiques.
 

Le comptable gestionnaire de papiers d’hier manipule aujourd’hui des flux de data ! Mais surtout, le numérique donne un nouveau souffle aux services comptables qui souffraient d’une érosion annuelle en valeur comprise entre 2% et 3%. 

Quelles sont les données à traiter et comment s’y prendre ?

Le big data a permis d’apporter une bouffée d’oxygène au marché, en rénovant notamment l’analyse et la mutualisation des données. En effet, aucun autre service de l’entreprise ne détient autant d’informations statistiques et stratégiques. Actifs, chiffre d’affaires, résultat net, portefeuille client, solvabilité, dettes, volume de commandes, montant des investissements, salaires, amortissements, etc sont autant d’informations précieuses à exploiter pour optimiser la gestion de l’entreprise.
 
big data comptabilite
 
Mais que faire de tout cela ? Alors que certains préfèrent les protéger sans en extraire aucune valeur, d’autres préfèrent les mettre au service de logiciels en mode Saas. L’inclusion automatique des dépenses dans le logiciel comptable, la catégorisation des paiements et la centralisation de toutes les données financières facilitent la construction d’audits structurés et rigoureux. Le reporting décisionnel n’a jamais été aussi simple ! Il permet aux DAF de bâtir une vision d’avenir pour son entreprise. Ces données aident notamment à améliorer les performances de l’entreprise, à suivre en temps réel l’évolution de ses performances, à anticiper les courbes de son cycle de ventes, de sa croissance et à adapter ses stratégies d’achat aux nouvelles réalités du marché.
 

Les éditeurs de logiciels travaillent sur l’amélioration constante des process et renforcent chaque jour la flexibilité de leurs solutions. Allier la performance aux impératifs de sécurité et de confidentialité des données est l’un des défis majeurs à surmonter pour mener la transition numérique de manière fluide et sereine. Spendesk propose des solutions de paiement et de gestion des dépenses pour votre entreprise afin de conserver une maîtrise totale de toutes les transactions sans entraver l’agilité de vos collaborateurs. En somme, une amélioration de la productivité des employés et une optimisation des dépenses de l’entreprise.

demo-spendesk 

 

TOPICS : Comptabilité

Ajoutez votre commentaire

0 Commentaire