​Besoin en fonds de roulement : calcul, analyse et enjeux

Yasmine Guyotpar Yasmine Guyot|13 novembre, 2017

Le BFR (besoin en fonds de roulement) est une notion fondamentale de l'analyse financière. Il est essentiel de le calculer pour évaluer régulièrement ses besoins en trésorerie, notamment en phase de création ou de croissance.

Pourquoi calculer le besoin en fonds de roulement ?

Calculer son BFR est indispensable lors de la création d'une entreprise, puisque le BFR permet de savoir de quelle somme l'entreprise aura besoin avant d'avoir ses premières rentrées d'argent. En phase de croissance, connaître son besoin en fonds de roulement est aussi primordial car le besoin de liquidités se fait plus important et il faut généralement augmenter les ressources stables du haut du passif du bilan (fonds propres) pour parer à une augmentation du BFR.

besoin-fonds-roulement-enjeux-1.png

Définition du besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement, exprimé en jours de chiffre d'affaires HT, représente la différence entre l'actif circulant (stocks, créances clients et autres créances) et le passif circulant (dettes fournisseurs, dettes fiscales et sociales et autres dettes). Il permet au chef d'entreprise de savoir combien de capitaux il aura besoin pour financer son activité.

BFR = stocks + créances clients - dettes fournisseurs et dettes fiscales.

Le BFR se finance grâce au FR (fonds de roulement), qui est la différence entre les ressources stables (haut du passif : capitaux propres, emprunts, etc) et les emplois stables (haut de l'actif : immobilisations).

Un besoin en fonds de roulement positif

C'est le cas pour la majorité des entreprises. Cela signifie qu'il y a un décalage entre la facturation et l'encaissement. Comme l'entreprise doit réaliser, entre-temps, des décaissements pour payer des fournisseurs, des salaires ou régler une dette fiscale ou sociale, elle doit payer ces dépenses par un financement complémentaire : le fonds de roulement.

Un besoin en fonds de roulement négatif

Certains secteurs d'activités, comme la grande distribution, ont des BFR négatifs : ils encaissent le produit d'une vente instantanément (paiement du client à la caisse), mais paient le fournisseur à échéance, créant ainsi un excédent de trésorerie.

Comment bien gérer son besoin en fonds de roulement ?

Si votre activité ne vous permet pas d'avoir un BFR positif, avec des encaissements décalés par rapport à votre facturation, l'idéal est de se rapprocher le plus possible de zéro, qui exprime un équilibre parfait entre les ressources et les besoins d'exploitation. Pour cela, il faut essayer d'allonger au maximum les délais de paiement auprès de vos fournisseurs, et, à l'inverse, de raccourcir ceux de vos clients. Il faut également prêter une attention particulière à la gestion des stocks, qui alourdissent le BFR.

Les enjeux d'une mauvaise gestion du besoin en fonds de roulement

Si votre BFR n'est pas couvert par votre FR, il y a de fortes chances pour que vous ayez des difficultés à honorer les salaires de vos employés, à acheter les matières premières ou fournitures nécessaires à la poursuite de votre activité... Avec le règlement de vos frais fixes et variables en péril, il se peut même que vous soyez contraint de déposer le bilan suite à un défaut de paiement.

Attention ! Le BFR est un indicateur qui doit être surveillé de près par tous les chefs d'entreprises, créateurs de start-up ou gérants d'entités bien établies. Pour ces dernières, on calcule d'ailleurs la variation de BFR entre deux exercices, pour savoir si l'entreprise a besoin de trouver des ressources complémentaires (augmentation de capital, emprunt).

Le BFR est une notion essentielle à maîtriser pour tout chef d'entreprise. C'est un des indicateurs clés pour assurer la pérennité de l'activité. Un BFR mal maîtrisé ou un FR pas assez important, et c'est le risque de devoir mettre la clé sous la porte, même si l'activité est florissante (le BFR augmente de manière corrélée à la hausse de l'activité). Pour cela, le chef d'entreprise doit savoir anticiper ses besoins et ses dépenses. Spendesk est là pour vous aider à maîtriser celles de vos équipes.

Découvrez Spendesk

TOPICS : Comptabilité

Ajoutez votre commentaire

0 Commentaire