Automatisation du reporting décisionnel : tous les outils dont le DAF a besoin

Faustine Rohr-Lacoste par Faustine Rohr-Lacoste | 20 juin, 2018

Les outils facilitant le reporting décisionnel sont en pleine mutation grâce au développement de nouvelles solutions. Elles permettent d’automatiser une grande partie des missions, pour gagner en fiabilité et en précision. Le DAF est libéré de nombreuses contraintes, tandis que la qualité du reporting s’améliore. L’automatisation du reporting décisionnel recèle de nombreux avantages à ne pas manquer. 

Le monde avance vite…de plus en plus vite ! Les entreprises suivent la cadence, et sont sans cesse en train de s’adapter au rythme effréné imposé par les marchés, la rapidité de l’information et l’accélération des cadences de production. Garder un oeil éclairé sur l’évolution de toutes les fonctions de l’entreprise en permanence a pris toute son importance. Le reporting décisionnel est la clé permettant de collecter, traiter, réaliser et publier tous vos rapports d’activité selon un format prédéterminé dans une entreprise. Face à la multiplication des besoins, les reporting « à la main » augmentent les risques d’erreurs, et sont de plus en plus difficiles à réaliser à cause de la multiplication des sources d’informations. Pourtant, de nouvelles solutions existent déjà sur le marché, permettant d’automatiser le reporting décisionnel. Elles permettent notamment d’obtenir une information plus fiable, plus rapidement, de réduire la marge d’erreurs, d’augmenter la vitesse de diffusion et d’harmoniser les indicateurs auprès de tous les salariés de l’entreprise. Concrètement, la prise de décision, la réactivité et l’agilité de l’entreprise s’en trouvent considérablement améliorées.

Qu’est-ce que l’automatisation du reporting décisionnel ?

En automatisant votre reporting décisionnel, vous confiez dorénavant toutes vos anciennes missions chronophages et peu valorisantes à un logiciel dédié qui centralisera, traitera et mettra en forme toutes les données clés de votre entreprise. Il facilite aussi la diffusion de tous vos rapports auprès des salariés.
 

Oubliez le reporting « à la main », qui occupait tant de place dans votre emploi du temps déjà chargé. Oubliez également l’empilement de tableaux Excel que vous deviez croiser, interpréter ou adapter pour harmoniser les données. Naturellement, tous les DAF utilisant Excel connaissent la fameuse cellule défaillante brouillant la lecture de tout un tableau. Grâce au reporting automatisé, tout cela ne sera plus qu’un lointain souvenir. 

reporting-decisionnel-automatisé

Quels sont les avantages de l’automatisation du reporting décisionnel ?

L’automatisation du reporting permet un gain de temps très important au quotidien. Ces outils de Business Intelligence sont d’une célérité particulièrement impressionnante lorsqu’il s’agit de collecter des données éparpillées aux quatre coins de votre système informatique. L’augmentation des volumes de datas n’est plus un problème, les nouveaux outils permettant d’extraire et de centraliser tout ce dont vous avez besoin en quelques secondes seulement.
 

Le DAF devient alors totalement indépendant, sans devoir attendre qu’un quelconque autre service mette des données à sa disposition. Sa fine connaissance de l’entreprise peut être directement mise au profit d’une meilleure construction des rapports et d’une aide à la prise de décision. La fiabilité du travail réalisé lui permet de présenter ses KPI en un temps record, et de les adapter en quelques minutes à une situation nouvelle. Enfin, vous pourrez aussi simplifier le reporting règlementaire, faisant souvent parti des bêtes noires des DAF. Alors que plusieurs mois étaient parfois nécessaires pour analyser la pertinence d’une politique ou prendre une décision stratégique, quelques jours suffisent désormais.

Quels sont les outils adaptés pour l’automatisation du reporting décisionnel ?

Les solutions existantes sur le marché se présentent sous la forme d’une plateforme globale centralisant toute l’activité de votre entreprise sur un tableau de bord de gestion. Les usages possibles sont nombreux : suivre vos factures et leurs échéances, consulter l’état de vos finances grâce à la liaison directe avec votre banque, avoir accès à tous vos flux financiers ainsi qu’aux rapports de gestion antérieurs, etc.
 
En clair, il s’agit d’un outil pour centraliser et coordonner toutes vos données corporate. Suivre l’avancement d’un projet, évaluer une politique achevée, gérer votre trésorerie, consulter le suivi des paiement n’a jamais été aussi simple.
 
Les développeurs sont conscients qu’un grand nombre d’entreprises possèdent un système de données bâti presque exclusivement sur des tableaux Excel. Pour ne pas les exclure, les produits sont souvent compatibles avec cette solution très répandue, pour offrir une transition fluide vers votre nouveau système de gestion.
 

Vous l’aurez compris, la technologie a bouleversé l’organisation de l’entreprise au quotidien, jusque dans les moindres détails de la conception des reportings. Ne pas bénéficier de ces avancées, c’est renoncer sciemment à de nombreuses opportunités de croissance, ainsi qu’à des gains de compétitivité essentiels pour affronter la concurrence sur le marché. Chez Spendesk, nous avons pris la décision d’automatiser nos reporting, ainsi que plusieurs tâches comptables chronophages. Nous voilà davantage libres pour nous concentrer sur le coeur de notre activité et la croissance de notre entreprise.

 choisir-solution-notes-de-frais

TOPICS : Comptabilité Gestion des dépenses

Ajoutez votre commentaire

0 Commentaire