Audit comptable et financier : définition et astuces
Comptabilité 8 min

Audit comptable et financier : définition et astuces

Laurence Kermorgant

Qu’il soit interne ou externe, l’audit financier d’une entreprise reste une vérification. Qui dit contrôle dit souvent certification, respect de normes et détection d’anomalies.

Mais en quoi consiste réellement la mission d’un auditeur ? Comment procède un commissaire aux comptes pour mener sa mission ?

Quel est le rôle du DAF face à un audit comptable et financier ?

Nous répondons à toutes ces questions dans cet article et vous communiquons aussi des astuces afin de faire de l’audit et de l’auditeur des alliés pour votre entreprise.

guide-daf-controle-depenses-moyens-paiement-ebook-cta

1 - Qu’est-ce qu’un audit comptable et financier ?

Beaucoup d’entreprises sont confrontées aux auditeurs et à leurs missions de contrôle des états financiers. Regardons quelle est la définition de l’audit financier et quels sont les objectifs de ces audits. Attachons-nous à comprendre ensuite comment opère l’auditeur financier le plus fréquent, le commissaire aux comptes.

1.1 - Quel est le rôle de l’audit comptable et financier ?

Qu’il s’agisse d’une mission interne ou externe à l’entreprise, légale ou contractuelle, les objectifs d’un audit financier demeurent sensiblement les mêmes. Les missions visent à s’assurer de la conformité des comptes, à mesurer le niveau de risques encourus ainsi qu’à vérifier la santé financière des entités contrôlées.

1.1.1 - Certifier la régularité et sincérité des comptes annuels

Cette mission reste la plus connue. Elle consiste à auditer l’entreprise et ses flux afin de certifier ou pas ses états financiers. Selon la forme juridique, les seuils obligeant à désigner un commissaire aux comptes fluctuent. Par exemple, pour une SAS, il suffit de dépasser deux des trois seuils suivants :

  • 4 000 000 € de total bilan ;
  • 8 000 000 € de chiffre d’affaires HT ;
  • 50 salariés.

1.1.2 - Analyser les risques encourus par l’entreprise et les dysfonctionnements

Dans toutes les missions d’audit financier et comptable, il existe un volet d’évaluation des risques. Par définition, un risque comporte toujours un coût financier. Par son approche des risques, l’auditeur examine notamment le contrôle interne. Il apprécie la fiabilité des procédures et réalise des tests. Dans ce cadre, il identifie des dysfonctionnements et des anomalies. Il en fait part aux dirigeants afin que des corrections soient apportées.

1.1.3 - Examiner la pérennité de l’entreprise

L’un des objectifs d’un audit financier consiste aussi à vérifier que l’entreprise est en bonne santé financière et que sa gestion garantit sa pérennité. Là encore, les commissaires aux comptes disposent d’outils comme l’analyse des documents d’information financière et prévisionnelle, sans oublier la procédure d’alerte.

1.2 - Quelles sont les différentes missions d’audit financier ?

L’audit comptable et financier peut revêtir plusieurs formes. L’auditeur, qu’il soit interne ou externe, dispose d’une formation spécifique et poursuit le même but, tant pour une mission légale que contractuelle.

1.2.1 - L’audit légal des comptes en vue de la certification

Cette mission exige la désignation par l’assemblée générale de l’auditeur inscrit à la Compagnie des commissaires aux comptes. Bien que rémunéré par l’entreprise, il reste indépendant. Il émet son opinion sur les comptes en toute autonomie. Il peut être amené à révéler des faits délictueux au procureur de la République.

1.2.2 - L’audit interne à l’entreprise

Les grandes entreprises et les groupes internationaux disposent souvent d’un département audit interne rattaché à la direction générale. Par leur approche des risques, ces auditeurs doivent apporter l’assurance que l’activité, le service, le département, le site industriel, etc. maîtrisent leurs opérations. Ils aident les acteurs de l’entreprise et établissent des propositions pour corriger ou renforcer la gouvernance.

1.2.3 - Les missions d’audit contractuel

Les entreprises qui n’ont pas l’obligation de recourir à un commissaire aux comptes font parfois appel à un audit contractuel de leurs comptes par un professionnel, expert-comptable ou commissaires aux comptes. La lettre de mission délimite l’intervention, dans le respect des normes de travail et de la déontologie professionnelle.

1.3 - Comment opère un commissaire aux comptes ?

L’audit financier et comptable légal comporte toujours plusieurs phases structurées, de la préparation de la mission à l’émission du rapport. Voici le déroulement standard appliqué par les cabinets.

1.3.1 - Intervention intérimaire

Lors de l’intervention dite intérimaire, les commissaires aux comptes mettent à jour leur dossier sur le plan du contrôle interne et de l’analyse des risques. Cette mission permet de déterminer pour chaque cycle le niveau de contrôles à réaliser à la fin de l’exercice. Ils en profitent pour préparer les circularisations ou demandes de confirmation de comptes auprès des clients, fournisseurs, banques, avocats et lieux de stockage.

1.3.2 - Préparation de la mission finale

Le chef de mission organise l’intervention en fonction des éléments recueillis lors de la mission intérimaire. Il détermine le niveau de vérifications nécessaires par cycle. Il affecte les techniques d’audit et les ressources du cabinet à la réalisation de ces contrôles. Il planifie les différentes missions d’audit sur place ou à distance. Il communique avec la direction financière pour cette coordination. Il se fait envoyer les balances générales et auxiliaires, le fichier FEC, etc. les jours qui précèdent le début de la mission.

1.3.3 - Réalisation des contrôles

C’est la partie de l’audit comptable et financier la plus visible pour tous les interlocuteurs dans l’entreprise. Ils voient souvent des armées d’auditeurs arriver pour plusieurs jours dans leurs murs. Des contrôles physiques comme les stocks ou les caisses sont réalisés. Des entretiens avec les responsables permettent d’enrichir les informations et la compréhension des tests et sondages. Les auditeurs documentent leurs travaux et effectuent des points intermédiaires avec la direction financière.

1.3.4 - Établissement des rapports

À l’issue des interventions, les auditeurs s’assurent que tous les points en suspens sont résolus. Ils organisent la réunion de synthèse avec les dirigeants. Puis vient le temps de l’émission de leur rapport. C’est la phase finale de la certification des comptes annuels avec ou sans réserve, voire le refus de certification, avant la tenue de l’assemblée générale.

2 - Le DAF, l’interlocuteur privilégié de l’auditeur financier

Vous êtes directeur administratif et financier ? C’est donc vous qui échangez le plus avec le chef de la mission d’audit comptable et financier. Comme pour tout contrôle, qu’il soit fiscal, réalisé par les douanes, l’Urssaf ou un commissaire aux comptes, votre rôle s’avère crucial pour le bon déroulé de ces missions et leurs conclusions.

2.1 - Quel est le rôle de la direction financière dans un audit financier ?

L’audit comptable et financier consiste pour beaucoup à manipuler et analyser les données chiffrées de l’entreprise. Le DAF, réel gardien du temple, est au cœur du processus. Son action de cadrage permet à l’entreprise de maîtriser le déroulement de la mission et de s’assurer que les auditeurs avancent dans leurs travaux sans déborder du sujet toutefois.

2.1.1 - Le DAF, l’interlocuteur des commissaires aux comptes toute l’année

Contrairement à une idée reçue, le commissaire aux comptes dispose d’une mission permanente chez son client, cela pendant 6 ans. Il peut s’inquiéter plusieurs fois dans l’exercice de la marche de l’entreprise, surtout quand des signes de difficultés financières existent. C’est vers le DAF qu’il se tourne systématiquement.

2.1.2 - Une fonction d’organisation de l’audit financier

Comme pour tout contrôle externe dans l’entreprise, la gestion et le cadrage de la mission s’avèrent fondamentaux. Le directeur financier doit savoir quel auditeur contrôle quoi et quels sont ses interlocuteurs dans l’entreprise. Il s’assure de la disponibilité de ses équipes aux dates prévues, sinon il négocie un changement de planning. 

Il échange avec tous les responsables de la société pour caler les dates d’inventaires physiques, les entretiens et sondages dans les services opérationnels, etc. Il s’assure de la qualité du dossier de révision des comptes préparé par son équipe. Il fait réserver les salles de réunion pour accueillir correctement les auditeurs.

2.1.3 - Un rôle central pour les sujets sensibles et les points intermédiaires à la mission

Tout au long de la mission, le DAF reste à l’écoute et s’informe auprès de ses équipes de l’avancée des travaux. Il relève ainsi les points de contrôles potentiellement à problème. Il demande à tous les services de lui communiquer ces éléments au fil de l’eau afin de préparer les argumentaires en vue de la réunion de synthèse. Il échange avec les auditeurs en cas de désaccord sur la méthode de comptabilisation d’une écriture ou d’évaluation d’un actif.

2.2 - Comment et pourquoi préparer au mieux l’audit comptable ?

Vous êtes DAF ? La préparation évite le stress et l’improvisation. Ne laissez pas votre responsable comptable seul dans cette étape. Votre implication et votre supervision constituent en outre un gage de votre professionnalisme pour les auditeurs.

2.2.1 - La préparation évite l’improvisation

N’attendez pas la veille de l’intervention des auditeurs pour vous préoccuper du dossier de révision interne. Si votre planning d’arrêté du bilan est correctement établi, il intègre dans son compte à rebours l’intervention des commissaires aux comptes.

Éventuellement, en cas de délais très courts, du style J +10, négociez avec le cabinet l’ordre d’examen des cycles comptables. Priorisez alors la préparation du dossier interne en fonction des dates des cycles à auditer. Certains postes de la comptabilité peuvent être vérifiés sur la base du mois qui précède la clôture, selon un processus appelé hard close.

2.2.2 - Anticiper les questions par une révision du dossier en amont de l’intervention

Plus vos équipes vous remontent des points de révision à problème, dans le cadre de leur propre examen des comptes, plus vous êtes armé pour recevoir les auditeurs. Vous avez ainsi le temps de réfléchir à la gestion des erreurs ou incertitudes en vue de la certification et au regard du seuil de signification.

D’ailleurs, la mise en place d’un bon contrôle interne avec des procédures écrites et des vérifications périodiques contribue à être prêt en permanence. Éduquez les collaborateurs comptables et le contrôle de gestion à s’auto-auditer régulièrement.

2.3 - Comment faire de l’audit un allié et non une contrainte pour l’entreprise ?

On ne va pas se mentir. Même si le suivi d’un audit comptable et financier fait partie des attributions du DAF, il ne constitue pas toujours la phase la plus intéressante et réjouissante du métier. Pourtant, avec quelques astuces, vous pouvez rendre l’intervention du cabinet d’auditeurs agréable.

2.3.1 - Le commissaire aux comptes, le mal aimé des services comptables ?

Pour que vos collaborateurs vivent bien la présence des auditeurs, soyez vigilants. Planifiez les dates d’intervention. C’est fondamental. Évitez que la comptabilité soit inondée de demandes de pièces justificatives la semaine de début de mois pendant laquelle s’établit la situation mensuelle. Exigez de toute votre équipe qu’elle vous remonte les difficultés rencontrées au jour le jour. Interposez-vous si besoin auprès des auditeurs pour tempérer.

2.3.2 - Profiter des audits financiers pour réviser ses procédures et méthodes comptables

L’audit comptable et financier s’effectue avec de l’expertise, selon des méthodes de contrôle et des normes professionnelles bien rodées. Les réunions de synthèse apportent souvent des éclairages intéressants sur la lecture des chiffres de l’entreprise et sur les points d’amélioration. Utilisez ces moments d’échange pour faire progresser la société dans la maîtrise de ses flux. Les recommandations des auditeurs s’avèrent en général pertinentes. Considérez-les comme un conseil à suivre. En mettant en place des actions correctrices, vous contribuez à bonifier le dossier pour le prochain audit.

2.3.3 - Respecter et se faire respecter des auditeurs financiers : collaborer proactivement

Une mission d’audit comptable et financier se déroule plus facilement dans la sérénité quand elle est préparée et supervisée par le DAF et ses équipes. Notez aussi que l’attitude proactive et l’anticipation contribuent à crédibiliser la direction financière auprès des contrôleurs. Faites-vous respecter des intervenants, échangez avec eux régulièrement, intéressez-vous à leurs travaux. Ce comportement ouvert et ferme vous honore. Il influence positivement l’opinion des auditeurs concernant le service financier de l’entreprise.

L’audit financier fait partie de la vie des services administratifs en entreprise. Même s’il peut prendre des formes variées, la plus courante étant le commissariat aux comptes, il poursuit des objectifs semblables et se prépare d’une manière identique. En tant que DAF, c’est bien de votre responsabilité d’anticiper l’intervention des auditeurs et de faire en sorte que les travaux se déroulent au mieux. C’est un enjeu réel, tant pour votre équipe auditée que pour la certification de vos états financiers.

Conclusion : soyez prêt pour l’audit financier en gérant notamment vos dépenses

Spendesk vous aide à être préparé à tout moment pour ce type d’audit comptable et financier :  

  • Suivi à jour de vos dépenses et relevé des frais ;
  • Enregistrement électronique de toutes les factures et notes de frais avec un accès simple en tous lieux ;
  • Piste d’audit claire pour tout règlement, incluant la demande, l’approbation par le responsable et la transaction.

Découvrez avec nos outils comment la gestion actuelle des dépenses permet de maintenir la bonne santé financière de votre entreprise et d’être prêt en permanence pour un audit comptable et financier.

New call-to-action

Comptabilité
Restez au courant des dernières actualités !

Toutes les tendances de la gestion administrative et financière directement dans votre boîte mail.

rocket

Laurence Kermorgant

Laurence Kermorgant est rédactrice web SEO. Diplômée d'expertise comptable, Laurence a 30 ans d'expérience professionnelle dans les métiers de la banque, du commissariat aux comptes et de la finance d'entreprise. Elle a exercé principalement dans les secteurs de l'agroalimentaire et de la métallurgie, tant dans des PME françaises que des groupes anglo-saxons et américains.