Affacturage : la solution pour garantir et sécuriser votre trésorerie

Faustine Rohr-Lacoste par Faustine Rohr-Lacoste | 3 avril, 2018
L’affacturage est une solution simple pour améliorer la gestion, la sécurisation et le financement de la trésorerie de votre entreprise. Voici tous nos conseils pour la mettre en oeuvre et en bénéficier rapidement !

Le guide pour reprendre le contrôle de vos dépenses sans ralentir vos équipes

Qu’est-ce que l’affacturage ?

Amélie est Responsable Administratif et Financier de son entreprise. Elle souhaite renforcer la sécurité et la solidité de sa trésorerie en disposant rapidement de l'argent de ses factures ou de ses créances clients, sans attendre leur échéance. Pour cela, rien de plus simple : elle a fait appel à une société d’affacturage, aussi appelée factor
 

Concrètement, le factor rachète ses créances, et prélève au passage une commission.  Amélie cède donc directement les créances à une société qui lui reverse une partie des montants, et en devient le propriétaire. Il appartient ensuite au factor de recouvrir la créance auprès de son débiteur. L’entreprise d'Amélie, quant à elle, est certaine de se prémunir contre les impayés et ne doit plus attendre leur échéance pour être réglée.

affacturage-entreprise.png

Quels sont les avantages de l’affacturage ?

  • L’affacturage permet de constituer rapidement sa trésorerie avant la date d’échéance.
  • Il apparait comme une sécurité non négligeable contre les impayés, en s’assurant du paiement de ses créances par sa vente à une autre société.
  • Il réduit considérablement le risque client, et épargne à l’entreprise de l’évaluer elle-même en réalisant de longues études sur la base d’informations commerciales.

Qui peut en bénéficier ?

L’affacturage est une pratique ouverte à tous types d’entreprises, sans distinction de secteur d’activité, de taille, ou qu’il s’agisse de créances françaises ou étrangères.

Quels sont les différents types de contrats d’affacturage ?

Pour pratiquer l’affacturage, Amélie a eu le choix entre plusieurs types de contrats. Ces derniers fixent notamment les taux des différentes commissions et le montant du fonds de garantie. Le factor détermine ses commissions après la réalisation d’une étude de solvabilité de l’entreprise, et des risques encourus. Aussi, il peut refuser de racheter une partie de ses créances une fois le contrat signé s'il juge les conditions trop défavorables. Le niveau de risque estimé par le factor déterminera directement le montant du fond de garantie. 
 

Outre l’affacturage classique, voici les différents types de contrats plus spécifiques généralement proposés :

  • L’affacturage notifié non géré consiste à céder les créances au factor tout en conservant la gestion du recouvrement.
  • L’affacturage confidentiel permet à l’entreprise de continuer à gérer le poste client. Ce dernier n’est pas tenu informé du contrat avec le factor. Dans ce cas, elle doit elle même régler le factor au moment venu.
  • L’affacturage inversé désigne la méthode consistant à faire régler les fournisseurs de l’entreprise par le factor. L’entreprise pourra ensuite bénéficier d’un escompte commercial et régler le factor à l’échéance normale des factures.
  • L’affacturage import-export permet à l’entreprise de financer le paiement de ses fournisseurs étrangers, tout en garantissant ses créances export.

Quels sont les coûts de l’affacturage ?

  • La commission d’affacturage est prélevée sur le montant total des créances cédées à un taux généralement compris entre 0,5% et 2,5%. La commission est fixée en fonction de la quantité de débiteurs à prendre en charge, de l’étude de solvabilité de l’entreprise et des risques globaux encourus par le factor.
  • La commission de financement, généralement de l’ordre de 3%, correspond à la rémunération pour l’avancement des fonds à l’entreprise. Elle dépend de la somme avancée et du délai écoulé avant que la créance ne soit honorée auprès de la société d’affacturage.
  • Les éventuels frais de dossiers, prélevés au mois ou à chaque opération à des taux variables en fonction des factors.

Quelles sont nos solutions retenues pour votre entreprise ?

  • Cash in time (Groupe Crédit Agricole) dispose d’une plateforme 100% en ligne et accessible en permanence. De plus, il dispose de l’appui d’un grand groupe bancaire français, ce qui est un atout significatif. Il garantit une commission de 3,5% sans frais supplémentaire et un paiement en 24h pour l’entreprise.
  • Cetrafact est présent depuis plus de 15 ans sur le marché de l’affacturage. Cette société propose des solutions adaptées aux entreprises de toute taille, et qui s’incluent dans de nombreux logiciels déjà existants. Cetrafact aide les entreprises à identifier ses débiteurs potentiellement à risque grâce à un travail d’analyse partagé pour contribuer à l’amélioration de sa gestion.
  • Finexkap promet des contrats sans engagement et un paiement en 48h pour l’entreprise et sans frais de dossiers. Elle propose trois solutions : "Cash immédiat", une offre classique pour les entreprises souhaitant reconstituer rapidement leur trésorerie; "Cash Market" pour les plateformes marketplace; et "Cash Reverse" soit à une offre d’affacturage inversé.
Rien qu’au troisième trimestre 2017, 68 milliards d’euros de créances ont été pris en charge par des sociétés d’affacturage. Le marché est en croissance de +7,8% par rapport à 2016, cette pratique étant de plus en plus plébiscité par de nombreuses entreprises aux profils divers. Amélie en est certaine : elle a trouvé une solution performante pour gérer sa trésorerie. Elle veille cependant à l’utiliser avec parcimonie en fonction de ses débiteurs. En effet, il n’est pas nécessaire de céder les créances d’un client qui paie toujours comptant et ainsi de réduire inutilement ses marges.

Découvrez Spendesk

TOPICS : Comptabilité

Ajoutez votre commentaire

0 Commentaire